Scolarité

La priorité est donnée à une scolarité dans une classe ordinaire pour favoriser l’insertion sociale de l’élève en situation de handicap
Il est alors établi un projet personnalisé qui est validé par la commission de circonscription de l’enseignement primaire (CCEP). Celui-ci doit permettre d’assurer la compatibilité des exigences de la scolarisation avec l’accompagnement ou les soins dont doit bénéficier l’enfant.

Saisine de la commission spécialisée
La commission de circonscription de l’enseignement primaire (CCEP) est saisie pour définir, sur la base d’une évaluation pluridisciplinaire et des propositions faites par l’équipe éducative, les modalités de scolarisation de l’enfant en situation de handicap. Ses propositions sont soumises à la CEJH-NC qui se prononce en dernier ressort.
Ces modalités prennent en compte, dans un projet personnalisé, les mesures d’aides éducatives, rééducatives ou thérapeutiques dont l’enfant doit éventuellement bénéficier pendant les horaires scolaires.

L’élève scolarisé en CLIS
Les besoins spécifiques de certains enfants peuvent conduire la CCEP à proposer une scolarisation en classe d’inclusion scolaire (CLIS).
Selon le profil de la C.L.I.S, l’enseignant peut faire équipe avec une éducatrice spécialisée ou une Accompagnatrice de Vie scolaire collective. Celui-ci devra en faire la demande.