Association pour la surdité (A.P.S.)

www.aps.nc

3 rue du Commandant Babo (dans les locaux de la société Transam)
BP 1093 – 98805 Nouméa (Nouville)
Tél : 23.65.16 / 79 09 29 

FB : Association Pour la Surdité (APS) Nouvelle-Calédonie
Youtube : Association Pour la Surdité Nouvelle-Calédonie

Présidente : Ericka Nicholls

MISSIONS

L’association est née du regroupement de parents d’enfants sourds qui, face à des difficultés d’ordre pédagogique, administratif et matériel, se sont mobilisés pour l’avenir de leurs enfants. Elle se mobilise depuis 20 ans pour la reconnaissance des droits des personnes sourdes et malentendantes et notamment au droit à l’accès à un outil de communication. L’association est soutenue par les institutions Calédoniennes (Gouvernement, Province-Sud, Mairie…)

Les missions de l’APS sont :

  • – L’accompagnement scolaire des enfants sourds et l’accessibilité aux enseignements grâce à des professionnels de la communication :
    • les interfaces de communication en langue des signes
    • les codeurs LPC (langue française parlée complétée)
    • les interprètes langues des signes <–> français
  • – Veiller à l’insertion sociale et professionnelle des personnes sourdes (aide démarches, cv, accompagnements aux rendez-vous médicaux, professionnels etc…)
  • – Favoriser les rencontres entre familles (oralistes + LPCistes ou LSF).
  • – Initiations aux modes de communication LSF/LPC et sensibilisations à la surdité (écoles, collectivités et entreprises)
  • – Accès à la culture (Nuits des musées, Journées du Patrimoine, Spectacle, conférence, L’heure du conte à la Bibliothèque Bernheim, Cours de chant etc….)

ACTIONS

L’association milite pour l’égalité des chances en milieu scolaire en revendiquant le recours aux professionnels dédiés à l’acquisition d’une langue par les enfants sourds. Grace à ce dispositif, elle accompagne de nombreux élèves de la maternelle au lycée.

PERSPECTIVES

  • Poursuivre et consolider le dispositif d’accompagnement des enfants sourds en milieu scolaire par des professionnels du code LPC et de la LSF en partenariat avec les institutions compétentes, tout en insistant sur le rôle essentiel de tous les intervenants (parents, enseignants, orthophonistes, enseignantes spécialisées et accompagnatrices de vie).
  • Sensibiliser les familles et les pouvoirs publics des conséquences d’une perte auditive et la nécessité d’une prise en charge précoce.- Faire reconnaitre la surdité et le droit à l’accès à un mode de communication pour permettre l’égalité des droits et des chances.
  • Permettre une meilleure accessibilité à la vie citoyenne pour les personnes sourdes et malentendantes.
APS